Comment réagir face aux autres

Atelier "L'Effet Miroir"

Atelier "l'Effet Miroir"

Les étapes de l'Effet Miroir

1 – Se reconnaître en tant que tel dans un effet miroir

Étant donné que personne n’a vraiment été éduqué en ce sens, cette première étape pourrait être considérée comme la plus difficile. En effet, l’honnêteté envers soi-même en est le fondement pour pouvoir assimiler les enseignements à base de pratiques de développement personnel qui suivent. Le plus important est de se rendre compte quand l’ego se met à vouloir dominer. Car ce dernier est paradoxalement facile à reconnaître car il agit à la manière d’un enfant turbulent et indomptable qui veut absolument tout ramener à lui en dirigeant tout ce qui l’entoure. Mais ce que l’on sait moins est que lorsqu’un jugement, une critique, une vitupération, un conflit est émis, la part d’amour diminue d’autant. Le fait d'être conscient d’être créateur de notre propre vie et que tout ce qui s’y trouve – sans exception – est de notre entière responsabilité nous fait automatiquement basculer dans une attitude bien plus appropriée. Il est alors très difficile d’accuser l’extérieur car c’est en réalité nous – et personne d’autre – qui avons choisi d’accorder telle attention à tel événement.

Un effet miroir se reconnaît quand une situation provoque une guerre mentale déstabilisante. Cela signifie que l’ego domine le cœur. L’objet de la provocation déclenche donc une série d’attitudes négatives (jugements, condamnations, colères, frustrations, vengeance, justifications, etc.) qui sont les signes de l’effet miroir (l’ego).

 

2 – Localiser le domaine d’existence de l’effet miroir

Un effet miroir se caractérise lorsque la personne fait elle-même, souvent inconsciemment, ce qu’elle reproche à une autre personne, à une situation donnée, à un animal, à une situation, etc. Bien entendu, la réaction ne prend pas toujours la forme et ne s’exerce pas non plus toujours dans le même domaine. Telle est la difficulté. Exemple très simple : une personne victime d’insultes peut, au lieu de répondre par des insultes, se venger en répandant des ragots. Au début, et généralement par manque d’esprit et d’imagination, la difficulté réside dans l’identification de la partie de soi qui est sollicitée par l’ego et qui ne demande qu’à répondre. Là aussi, au début, cela peut être dur de trouver la partie de moi-même où je fais la même chose. D’autant plus que l’ego pousse à penser que l’extérieur a toujours tort et que la raison vient de soi.

L’ego aime diviser pour asseoir son emprise maléfique et peut être comparé à la mafia mondiale (les Maîtres du Monde) qui s’accroche désespérément au pouvoir alors qu’elle est parfaitement consciente que le monde (les humains) progresse et évolue de plus en plus vers la Vérité. Le positif est l’ennemi juré de l’ego qu’il cherche à tout prix à neutraliser.

Une fois un effet miroir détecté, il n’y a rien d’autre à faire que de localiser sa source en soi (dans sa vie : environnement, relations, etc.) sans ne jamais chercher à justifier ou à argumenter.

3 – Transformer sa façon d’être et penser dans ce domaine d’existence

La stratégie consiste à se pencher d’abord sur ses faiblesses et non sur celles des autres en prenant ses propres responsabilités pour choisir sa route. Lorsqu’une épreuve se présente, deux possibilités s’offrent : celle de se mettre en question et chercher à évoluer et l’autre qui consiste à faire céder la partie adverse sans perdre la face en ré-enchérissant et en mettant de plus en plus d’huile sur le feu. Bien entendu, lorsque le second choix est validé, il n’est procédé à aucun changement intérieur car c’est à l’autre de s’adapter.

La méthode hawaïenne de pardon et de réconciliation Ho’oponopono est efficace pour se débarrasser de ses démons (l’ego) qui ont pu être identifiés par l’effet miroir. Ces deux méthodes responsabilisent et finissent par déprogrammer toute personne qui le souhaite de ses anciens schémas guidés par l’ego.

Règles

1 – L’effet miroir ne ment jamais. En effet, tout événement ressenti positivement ou négativement connaît son symétrique dans un autre domaine de l’existence. Par exemple si une personne vous met en colère, cela signifie que vous déranger aussi quelqu’un d’autre, peut-être d’une autre manière et sans nécessairement en avoir conscience.

 

2 – Subir du négatif (jugement, critique, reproche, etc.) implique la naissance d’un effet miroir. En effet, toute personne qui émet du négatif a de grande chances de détenir l’objet de sa négativité en elle sans qu’elle s’en rende compte et dans un autre domaine. Comme le dit l’adage : c’est celui qui le dit qui l’est. Les gens qui ont compris l’effet de miroir savent renvoyer la négativité à l’expéditeur sans culpabiliser.

 

3 – Toute personne qui émet un jugement, une critique, etc. porte un effet miroir de même ampleur sur un domaine souvent différent. C’est très utile pour mieux connaître les gens, les accepter (avec empathie) et éventuellement les aider en fonction de leur niveau de conscience. Il faut toujours garder en mémoire que l’effet miroir est une pratique très avancée, inaccessible et incompréhensible aux personnes trop fortement divisées.

 

4 – « Ne juge pas autrui si tu ne souhaites pas être jugé à ton tour. » En effet, il est infiniment plus sage de corriger ses défauts et ses faiblesses plutôt que de les approprier à autrui (parfois injustement) en examinant ses propres attitudes face à ce genre d’adversité. De plus chacun est responsable de sa propre personne en créant soi-même sa propre existence. En revanche, personne n’a le pouvoir de changer autrui étant donné qu’il faudrait être d’abord autrui !

 

5 – « Ton ennemi est ton maître. » Toute épreuve vécue comme agression est en réalité une opportunité qui permet d’apprendre sur soi et d’évoluer. La grande sagesse considère la personne « mauvaise » qui dénigre, rabaisse, humilie comme un maître (ignorant pour agir ainsi) qui fait passer une sorte de test de susceptibilité dont le résultat est, pour ceux qui souhaitent apprendre sur eux-mêmes et progresser, une remise en question des vieux schémas suivie d’une stratégie de transformation.

Réciprocité

L’effet miroir existe aussi dans l’autre sens où le fait de subir du positif (amour, gratitude, encouragements, félicitations, etc.) fait naître une émotion positive chez la personne qui le reçoit. Cela signifie que ce que l’on aime ou admire chez autrui existe déjà en soi, souvent dans un autre domaine et de manière inconsciente.

 

Les personnes qui sont conscientes de leur effet miroir puisent au plus profond d’elles-mêmes pour trouver une ou plusieurs qualités et émettent autour d’elles toute la beauté de leur être du fait de l’énergie qui s’y dégage.

 

Émettre des ondes positives nécessite avant tout la suppression des émotions négatives qui bloquent les qualités que l’on préfère admirer chez les autres plutôt que de la reconnaître et la faire grandir en soi.

 

1 – Prendre conscience que tu approuves, aimes ou admires une qualité de vie chez autrui (caractère, attitude, comportement, etc.) et / ou de cœur par rapport à quelqu’un, un lieu, un événement, un animal, un objet, etc. En pratiquant l’effet miroir, tu te rendras vite compte que toi aussi tu portes ces qualités, mais dans des domaines peut-être différents.

 

2 – Effectuer un travail d’introspection et tenir l’ego le plus loin possible pour pouvoir localiser le domaine d’existence de l’effet miroir.

 

3 – Affronter ses démons (émotions négatives comme la peur, l’agressivité, la colère, l’impuissance, etc.) en passant du stade d’incapacité ou de refus du monde connu et habituel à la reconnaissance et à l’acceptation de ces blocages pour pouvoir agir efficacement dessus.

 

4 – La qualité apparemment extérieure germe au plus profond de soi et grandit naturellement pour prendre la place qui a, en réalité, toujours été la sienne.

 

5 – Être attentif à l’effet miroir et le pratiquer le plus souvent possible paraît rebutant au début mais les avantages sont si nombreux qu’il serait dommage de s’en priver et de passer à côté de sa vie.

Organisation

Public : Ouvert à toute personne qui désire faire la paix avec un quotidien pesant.


Durée : Une 1/2 journée de quatre heures + le déjeuner (compris) environ répartie comme suit :

  • La matinée est consacrée à ramer contre le courant pour vous libérer des entraves à la sérénité, la légèreté et l’harmonie. Ce sont vos émotions qui vous guideront sur les thèmes à traiter. Puis, vous allez accepter fondamentalement mais de manière juste votre situation pour que la paix intérieure puisse s’installer en vous. La pratique d’exercices spécialisés vous transformeront intérieurement. Vous pourrez ensuite poursuivre ce travail bien entamé chez vous.
  • Le déjeuner ensemble, afin de passer un bon moment de convivialité.

Tarif de l'Atelier

160€/Personne

Témoignages liés à l'Atelier

Entrez votre texte ici

 

 

 

 

Entrez votre texte ici

 

 

 

 

Entrez votre texte ici

 

 

 

 

Entrez votre texte ici

 

 

 

 

Réalisation & référencement Site clés en main

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.